lundi 14 décembre 2015

Et maintenant on va où? Ben je sais pas. Ecrit mi décembre, par là

Quelques jours après les tueries de janviers, à Charlie Hebdo et à l'Hyper Cacher, j'avais produit un texte où je suppliais les gens de ne pas penser que l'extrême droite résoudrait leurs problèmes, parce que si on sait une chose à propos de l'extrême-droite, de l'autoritarisme, c'est qu'il cible une catégorie de personnes pour se faire approuver par tous ceux qui ne sont pas visés, puis qu'il élargit sa politique de terreur jusqu'à englober tout le monde, sauf une poignée de gens qui se feront du pouvoir et de l'argent sur le dos de tous ceux cités plus haut.

Ah mais attends. On est en décembre 2015, et ben euh ouais bon ben.

J'ai beau penser que le PS et même Les Républicains ont peut-être des barrières morales un peu moins inexistantes que le FN, je n'ai plus les arguments pour le prouver.

Et maintenant, on va où (mon côté bisounours)? Ecrit mi-novembre, par là

Lorsqu'il y a eu les assassinats de janvier, j'avais fait un billet où j'exprimais ma peur de ce qu'il se passe maintenant. Je disais que j'étais désemparée, que je ne savais pas comment parler de tout ça à mes enfants, que j'avais peur qu'à terme toute ma famille soit mise dans des bateaux pour rentrer au bled, que je ne savais pas ce que nous réservait le futur, mais qu'il serait noir pour nous tou-te-s si on ne réagissait pas.

En même temps, je ne faisais pas d'autre proposition que de demander aux gens de ne pas croire que l'extrême droite pouvait nous apporter une solution, parce que l'extrême droite ne nous apportera que le néant.

Ma supplique a pas très très bien marché, puisque maintenant, tout le monde vire dans des délires politico-sécuritaires de la gauche à la droite, même les cocos à l'assemblée votent pour la prolongation de l'état d'urgence, foutant le doigt dans un engrenage qu'on aura du mal à arrêter, et que les connards de nazis se frottent les mains dans leur grotte bleu blanc rouge, car s'ils ne gagnent pas aux prochaines élections, ils sèment les graines pour les vendanges tardives.