mardi 28 juillet 2015

We need to talk about SOS Racisme

Ces derniers temps, il n'y a pas une semaine où un blaireau de droite ou d'extrême droite, tu sais ceux avec le pin's JE SUIS FACHO, ne sorte un truc énorme, histoire de faire parler de lui.

Son pin's JE SUIS FACHO, c'est bien, c'est comme un chiffon rouge, un appeau, ou, pour les plus technophiles, une puce RFID pour le radar de "la gauche".

Allez, mec "de gauche", vas chercher le facho, il est là, bien identifiable, il dit "Je suis raciste et je vous emmerde, je suis sexiste et je vous emmerde" et toi, mec "de gauche", tu peux aller faire le superman et aller te clasher par tweets et communiqués interposés avec ces personnes, pour entretenir ton vernis de tolérance. Ca coûte pas cher et tu t'en fous, c'est pas toi qui risques de te faire fracasser la gueule dans la rue par un faf de passage parce que ta gueule lui semble pas bien de chez nous ou de te faire harceler dans la rue juste parce que tu as l'outrecuidance d'y être.