dimanche 13 mai 2012

Viens voir le docteur (et ferme ta gueule)

Avant-hier, je suis allée chez le radiologue pour passer une échographie.

C'était une caricature du connard de médecin qui vous regarde de haut, que dis-je qui ne vous regarde même pas, qui n'a pas lu l'ordonnance et préfère vous demander ce qui vous amène, et qui vous rit à la gueule quand vous expliquez pourquoi le médecin vous a prescrit l'examen - enfin ce que vous avez compris) qui vous amène à débourser 100 euros chez lui.

Et ce blaireau de m'expliquer qu'à son sens, l'examen qu'il est en train de réaliser, la sonde sur mon bide, ne sert à rien. Et que j'étais vraiment une grosse gourdasse d'avoir gobé les conneries de mon médecin traitant.

En gros, il lui semblait évident que non, une césarienne ne pouvait pas provoquer des douleurs sur le côté du bide. Ah ben contente de le savoir. Et puis il me sort le truc qui tue "mais c'est sûrement juste que 6 mois après, vous avez votre bébé qui pèse quand vous le portez, et ça se remet en place. C'est normal, toutes les femmes ont ça, pas besoin de perdre ton slip connasse. Tu vas pas geindre dès que tu as un pet de travers, non".

Je sais pas vous, mais avec le recul, je réalise que ça m'est arrivé plusieurs fois, et souvent, je vous le donne en mille, avec des médecins.

Avec, dans le best of my life, le

- "Vous êtes trop grosse, et mes petites femmes, je n'aime pas quand elles se sentent complexées par leur poids" (gynéco pré-décomposée qui me sort ça à mes 19 ans)

- "Docteur, j'ai  mes règles depuis 15 jours avec la pilule que vous m'avez prescrite"
" et c'est pour ça que vous venez me voir?"
"ben oui à la base je prends la pilule pour pouvoir niquer, vous voyez, pas pour rejouer Carrie"
"vous ne pensez pas qu'il y a plus important comme problème?" (gynéco qui te prescris une nouvelle pilule tu sais pas trop pourquoi)

-  "vous êtes trop grosse, voilà l'adresse d'un nutritionniste, et vous allez voir, après les enfants ça ne s'arrange pas, vaut mieux maigrir maintenant" (généraliste à qui je demandais juste le certificat prénuptial, en gros me prescrire une prise de sang pour pouvoir me marier)

- "mais vous êtes une petite nature! c'est bien une nana ça" (généraliste en train de me recoudre le bout du doigt à vif)

Bon comme j'ai pas la langue dans ma poche, j'ai en général envoyé chier ces personnes, mais je sais que face à des comportements pareils, beaucoup de femmes ferment leurs gueules, et intègrent le fait que :

- le médecin a raison
- le médecin peut leur faire des remarques déplacées sur leur mode de vie
- le médecin peut leur faire mal sans s'excuser

Le web regorge d'exemples et de témoignages de maltraitance du corps médical envers les femmes, parce qu'elle sont des femmes. Mais on n'appelle pas cela maltraitance, on se contente de dire que le médecin est un gros con, ou pire, que ce n'est pas grave, après tout il est là pour te soigner, pas pour te poupougner, rejetant ainsi encore une fois la responsabilité sur la femme, qui devrait souffrir en silence. Et ça c'est inadmissible.