lundi 5 mars 2012

Ah oui quand même, c'est ce que je me suis dit en écoutant les délires sous acide de notre nouveau meilleur ami, à savoir Cloclo "les sirènes du phare d'Alexandrie guideront tous les étrangers chez eux" Guéant. 

Faudrait inventer un nom pour ce genre de conneries, à ce niveau, ça relève du concept. Le point Godwin appliqué aux amalgames que même les Le Pen n'ont pas osé émettre parce qu'ils avaient peur de passer pour des cons. Et pourtant, ils osent tout les Le Pen, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Donc le mec fait un lien direct entre élections ouvertes aux étrangers et obligation de consommer de la viande hallal à l'école. Je passerai rapidement sur l'enjeu, qui ne me semble quand même pas vital. Je doute qu'il y ait des empoisonnements possibles à la viande hallal, mais peut-être que je me trompe, on sait jamais avec ces fourbes d'Arabes.

Après on va me dire que oui, mais c'est une question de ne pas se plier au fondamentalisme religieux, et que c'est déjà un scandale que des cantines ne servent pas de porc à la cantine, manger du porc est un droit, gnagnagnagna. Ok. Je propose donc que l'on étudie à la loupe les menus annuels des cantines scolaires, parce que je trouve que l'on ne sert jamais de céleri branche en salade, et que j'estime que c'est un droit. Qu'est-ce qu'on en a à foutre que l'on ne serve PAS quelque chose dans une cantine? Tu vas mourir parce que tu n'as pas ta ration de porc? Tu vas refuser de consommer le veau que l'on te propose à la place? Parce que oui, les Juifs et les Musulmans refusent de consommer un aliment interdit, et certains enfants se privent de bouffer pour suivre un précepte d'une religion. C'est vrai depuis des générations, et à ma connaissance, les chameaux de l'envahisseur islamiste victorieux n'ont pas encore défilé sur les Champs-Elysées. Dans les restos d'entreprise, tu as le choix entre environ quinze plats différents,et t'as même droit au cuistot sous-payé déguisé en bigouden qui te fait tes crêpes à la demande, donc gérer les desiderata et convictions de chacun est vachement plus simple.Les écoles s'adaptent à leur public, leur but étant qu'une majorité d'enfants repartent le ventre plein dans un budget contraint. Donc oui, on prend l'option qui permet à tout le monde de manger la même chose à moindre coût, et avec le moins de contraintes logistiques..

Ensuite, j'avoue que le lien entre étrangers et musulmans ne me semble pas évident En outre, cela signifie-t-il qu'il va falloir aussi vérifier la religion des Français candidats, des fois que certains d'entre eux soient interdits d'élection pour cause de religion musulmane? Puis bon, je ne suis pas sure que le hallal à l'école soit la préoccupation prioritaire d'un élu, même musulman. Après tout, il y a des places de crèches à ouvrir, des logements à trouver... 

Sur la viande hallal, le débat est fatigant. La différence entre du hallal et du pas hallal, ce n'est pas la technique d'abattage, mais si un mec avec une barbe a prié dessus ou pas. Et je pense que pour des soucis de rentabilité, un abattoir qui fait du hallal et du pas hallal ne va pas s'emmerder à pratiquer deux techniques d'abattage différentes. Il va égorger tout ça et ensuite en confier une partie aux bons soins du sheikh.

Après, discuter sur la cruauté de telle ou telle technique n'est qu'un faux débat. Vous avez déjà regardé le docu Notre pain quotidien?. On peut y voir des images d'abattoirs remplis de porcs, boeufs, poulets, qui sont zigouillés à la chaîne, sans aucun respect de l'animal. Un abattage avec étourdissement (parfois raté) ou un abattage par égorgement, c'est  la peste et le choléra. Le problème, c'est l'industrialisation.

J'ai envie de dire que tout ce simili-débat autour du hallal est une manière détournée, encore une, de dire du mal des étrangers, en faisant un gros amalgame entre nationalité, origine géographique (que ce soit en termes d'ethnie ou de territoire) et religion (et au passage caser que c'est quand même une civilisation d'arriérés). A deux mois de la présidentielle, j'espère que quelqu'un va élever le débat. Ou importer plein de PQ,  parce que si le pivot du débat électoral se joue sur des arguments pareils, on est vraiment dans la merde.