vendredi 20 mai 2011

A l'heure où l'on se demande si DSK, en sortant de la douche, n'a pas glissé sur la savonnette pour finir hop!, le zizi contre la bouche d'une femme de chambre qui se trouvait malencontreusement là, Marie-Claire nous remet les idées au clair sur ce qu'une femme doit faire et ne pas faire.



A côté de la bouche à pipes de Laëtitia Casta (ou comment une femme ne peut pas être sexy si elle n'a pas la bouche entrouverte), on va t'expliquer comment aimer le sexe sans passer pour une pute (sous-entendu "tu peux être cochonne mais pas au point qu'on croit que parfois c'est toi qui as envie").

A partir de maintenant, je conjecture. Je n'ai pas eu le coeur de sortir 2 euros pour engraisser les rédacteurs de ce torche-balle, aussi n'ai-je aucune idée de ce que recouvre un titre pareil. Mais bon, je trouve que ça annonce la couleur quand même.

Moi j'en connais des "filles faciles". Enfin des meufs qui ont une vie sexuelle sans avoir de mec quoi. Elles sortent, elles croisent un gars sympa, elle couchent et elles ne rappellent pas forcément.
Quelles salopes tout de même. Même pas la délicatesse de faire semblant, de minauder, alors qu'elles ont juste envie de se prendre une cartouche. Et même pas le bon sens, parce qu'après tout ce sont elles les femmes, qui font l'amour de manière cérébrale, de rêvasser des jours à cet homme, qui leur a fait passer une nuit magique, et de leur faire croire ne serait-ce qu'une semaine, qu'il est potentiellement l'homme de leur vie.

Alala les valeurs se perdent moi je dis. Bientôt, ce sont les femmes qui gagneront des sous dans les couples, et elles auront le droit de vote. Quelle perspective glaçante!