vendredi 30 avril 2010

Bordel intégral

Ralala.

Du cul, de la religion, du fric, un mec qui réalise le fantasme de milliers de gars, et qui a du coup un point commun avec Carla Bruni.

C'est du putain de matos pour les médias ça coco.

A l'heure où on regarde sur TF1 une gonzesse rouler des patins à deux gars en même temps (vers 22 minutes ) , dans une pièce plongée dans le noir, on s'offusque qu'un musulman intégriste qui déguise ses femmes et bat ses enfants (dire toute cette proposition très vite sans respirer), fasse de même.

Bon ça c'était le 1/4 d'heure mauvaise foi, juste histoire de dire que j'ai un peu mal à ma presse en ce moment.

Pour revenir sur l'incident en lui-même, je suis attérée sur plusieurs points :

- j'ai lu pas mal de trucs, que ce soit sur Libé, Le Monde, Le Figaro (d'ailleurs, les commentaires sur les éditions en ligne reflètent la fosse septique mentale dans laquelle se trouvent un paquet de gens), des journaux qui se veulent sérieux et pros... après des heures de lecture, je n'ai pas vu de faits avérés, uniquement des suppositions, mais qui sont bonnes pour faire un article. Donc en gros, on a rien contre le mec, mais il paraît qu'il a fait ceci ou il paraît qu'il est comme ça. En revanche, on connaît son nom, on sait où il habite et la tête qu'il a. Même s'il s'avère que tout est faux, la réputation du gars est détruite.

- le ministre de l'Intérieur requiert des peines à l'encontre du mec, dont la déchéance de sa nationalité, sans se soucier de la véracité de ses allégations. Hortefeux est quand même régulièrement au contact de Michèle Alliot-Marie, mais il s'assoit joyeusement sur le principe de présomption d'innocence pour organiser le lynchage médiatique d'un homme, et ne se soucie pas de savoir si la déchéance de la nationalité s'applique dans ce cas. Il va sûrement changer la loi pour ça aussi, comme ça, quand tu n'est pas français de naissance, tu gicleras à la moindre connerie.

- on a appris en l'espace d'une semaine, avec une découverte par jour, que le barbu intégriste était :
- barbu et intégriste, avec une sale tête
- polygame
- fraudeur
- violent
- pas apprécié par la communauté musulmane de son patelin

Sur le premier point, c'est déjà le délit de sale gueule. Le mec appartient à un mouvement sectaire, mais c'est tout l'islam qui est critiqué à travers lui. Quand je lis que depuis hier, des CRS refusent de manger de la viande hallal sous prétexte de combattre l'invasion barbare, je me marre doucement. C'est super qu'une nation se mette en résistance, on n'attendait que ça. Mais pourquoi donc se mettre en résistance contre une mouvance qui réunit 10 000 pécores à tout casser, et pas, par exemple contre un pouvoir qui enfonce les plus faibles et les plus pauvre?

Ensuite, la polygamie. Je ne vais pas remettre le lien du blog d'Eolas sur le sujet, qui est très précis. En gros, la loi ne réprime pas le fait d'avoir plusieurs nanas, à condition que les unions restent officieuses vis-à-vis du droit français. Et là, j'entends ça et là, qu'il faut donc changer la loi, ce qui reviendrait à rétablir le délit d'adultère... je sens comme un retour à avant 68...

Une fois tout cela dit, on apprend qu'en plus d'agresser le citoyen en lâchant Batman dans la rue, il nous nique tous en s'attaquant à nos portefeuilles. Il fraude les allocs, il empoche de l'argent public indû, il est donc l'ennemi du contribuable français, le tien, le mien... sauf qu'on oublie de dire que les impôts sont payés par tous les gens qui perçoivent des revenus : toi, moi, mes parents algériens... mais c'est pas grave, il reste l'étranger qui fait rien qu'à venir pomper le fric du français.

On commence à entrevoir l'ennemi numéro 1, il a la tête de l'emploi. D'ailleurs, j'attire ton attention sur un article du Figaro , où on a droit à un portrait du mec, avec photo, détails de sa vie, et surtout un titre digne des articles que l'on a pu lire sur Raël, ou Pasqua, ou un tueur en série lambda. Tiens d'ailleurs, j'avais pas vu, il ferait en plus des allers-retours réguliers au Moyen-Orient, il est sûrement apprenti-terroriste en plus.

Et puis il bat ses femmes. Ah la la ces musulmans, qu'est-ce qu'il sont salauds quand même. et comment c'est pratique la burqa pour cacher les plaies et les bleus...

Bon tout ça pour dire que le gars est en plus certainement un connard, mais que l'on relie sa malhonnêteté à sa qualité de musulman. Pas de membre d'une secte, de musulman. Et de musulman, on glisse vers l'arabe, puis l'immigré, avec tous les fantasmes liés à ces termes.

Dans les commentaires que j'ai pu lire sur différents journaux en ligne (oui, je me fais du mal à lire ces trucs, mais je trouve que l'on a une bonne idée de la droitisation des esprits) , j'ai pu relever :

- "première question à se poser : cet homme travaille-t-il?"
Ben oui, il travaille, il est même chef d'entreprise. Heureusement pour lui, sinon on aurait pu ajouter "chômeur" à la liste ci-dessus.

- "je suppose que vous vous foutez du sort des enfants (enfermés pour ânonner le coran le Coran, comme nous dit Libé) et que vous ne voyez aucune objections si on augmente vos cotisations pour engraisser cet escroc?" Ca, c'est une réaction type quand quelqu'un critique l'action désordonnée de notre Ministre de l'Intérieur, et l'instrumentalisation d'un fait divers pour faire remonter sa cote et celle du gouvernement. Je vais mettre mon voile, vite.

- "On est en France, le pays de la liberté, c'est inadmissible que des islamistes viennent dicter leurs lois chez-nous, hier, le niqab, aujourd'hui la polygamie et demain ça sera la guerre sainte comme ils l'appelle ils tueront les non musulmans, les chrétiens, les juifs qui croient à la monogamie au respect de la femme, on l'enferme pas sous une tente on la bat pas." Encore une fois, quelques milliers d'islamistes face à plusieurs millions de non-islamistes... le rapport de force me semble clair.

Et je te passe les commentaires sexistes genre "elle a de beaux yeux sous son niqab, je suis sûr qu'en fait elle est vachement bonne, c'est du gâchis". Et après ça invoque le droit des femmes.

M. Hamster me dit "dans cinquante ans, on regardera les actualités de notre époque et on sera morts de rire devant la grossièreté de la représentation de l'autre... comme aujourd'hui on rit de la représentation du juif ou de l'arabe dans les années 30, avec le gros nez, les pattes d'araignée pour l'un, le nez en merguez et le poignard ondulé pour l'autre, persuadés qu'on est au-delà de ça" (point Godwin assumé ici).

J'avoue que depuis quelques mois, je déchante. Je pensais vivre dans une société un peu plus civilisée qu'il y a cinquante ans, mais je me rends compte que 1/ non, et que 2/ on manque vraiment de modestie quant à notre capacité de vivre ensemble.